Illustration pour l'actualité Avant, pendant et après le confinement, le CSE est là !
14.05.2020

Avant, pendant et après le confinement, le CSE est là !

Éric et Audrey composent le Comité Social et Economique (CSE) d’Inoxia. Quel est leur rôle et comment ont-ils participé à l’organisation de l’agence pendant la crise du Covid-19 ?

Être à l’écoute et dialoguer

Depuis juillet 2019, le Comité Social et Economique (CSE) a remplacé les différents représentants du personnel dans les entreprises d’au moins 11 salariés. L’objectif voulu par le gouvernement est de renforcer ainsi le dialogue social, en fusionnant les 3 instances existantes : les délégués du personnel (DP), le comité d'entreprise (CE) et le comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT).

« Nous avons préparé ce changement dès 2019 en organisant des élections auprès des salariés » explique Amandine Placin, Directrice Générale Associée d’Inoxia. Ayant été par deux fois délégué du personnel, c’est tout naturellement qu’Eric Martinez, UX manager, se présente. « J’ai toujours apprécié de me sentir concerné par la vie de l’agence, à tous points de vue : son organisation, son évolution, mais également le bien-être des collaborateurs. ». À ses côtés, Audrey Pujo Alpin, graphiste. « J’avais envie de m’impliquer autrement chez Inoxia. Cette fonction au sein du CSE m’intéresse beaucoup, je suis ravie d’avoir été élue et j’ai le sentiment d’être utile. »

D’une seule voix, Audrey et Éric rappellent leurs missions :

  • Mettre en place un dialogue direct entre la direction et les salariés qu’ils représentent sur différents sujets : social, prévention, sécurité, conditions de travail et bien être.
  • Être à l’écoute de tous les collaborateurs, les informer et les accompagner.
  • Rester vigilants sur des sujets comme le harcèlement et la discrimination.
  • Être consultés sur l’évolution de l’agence.

Nous sommes écoutés et les échanges sont de qualité

Une fois par mois, le CSE se réunit avec les deux membres de la Direction, Edward d’État et Amandine Placin. « C’est Audrey et moi qui suggérons l’ordre du jour, que la direction peut compléter si nécessaire. Il y a toujours beaucoup de sujets à aborder, mais il s’agit très souvent de propositions positives. Certaines questions méritent parfois d’être approfondies ou différées, mais d’une manière générale, le dialogue est très bon. Nous sommes écoutés et les échanges sont de qualité », précise Éric. À l’issue de chaque réunion, le CSE rédige un compte-rendu, consultable par tous. Cette traçabilité des discussions et décisions prises est importante, elle rejoint les engagements de l’agence dans sa démarche RSE.

« Les salariés eux-mêmes sont source de proposition et viennent nous trouver lorsqu’ils ont des suggestions à faire, remarque Audrey. C’est comme cela que nous avons demandé de revoir la valeur des tickets-restaurant, ou l'aménagement d’un lieu dans les locaux pour mettre en place une bibliothèque partagée. Autre projet en vue : instaurer une journée de troc. »

Eric Martinez et Audrey Pujot Alpin, les deux membres du Comité Social et Economique de l'agence Inoxia
Eric Martinez et Audrey Pujot Alpin, les deux membres du Comité Social et Economique de l'agence Inoxia

Le 17 mars, tout bascule

« En fait, nous avions anticipé le confinement et préparé avec la Direction le passage en télétravail de la plupart des collaborateurs, reconnait Éric. En cela, la mise en place du système Teams en début d’année pour gérer tous nos échanges de messages internes nous a largement facilité la tâche, y compris pour les besoins de visioconférences. Cela n’a pas empêché une mise en route précipitée. J’ai passé les deux premiers jours au téléphone, pour vérifier que chacun avait les bons accès aux serveurs. Pour ceux qui partaient avec un ordinateur portable, c’était plus simple que ceux qui devaient installer leur poste fixe chez eux. »

organiser le déconfinement et étudier au cas par cas la situation de chacun

Pendant le confinement, les réunions CSE/Direction se tiennent presque chaque semaine. Audrey apprécie cette nouvelle fréquence : « Nous listons tous les points à prendre en compte, et ils sont nombreux car il faut aussi organiser le déconfinement et étudier au cas par cas la situation de chacun. Au-delà de ces réunions, nous sommes également à l’écoute des collaborateurs et nous nous assurons que tout se passe bien. »

Afin de maintenir le lien et que personne ne se sente isolé, Inoxia a maintenu à distance ses TIPI, sessions de formation interne. Régulièrement des « Kfés Agence » sont proposés en visio, des rendez-vous conviviaux qui font du bien à tous. Et tous les matins, quelqu’un, toujours différent, initie un « bonjour » sur Teams. Répond celui qui veut. C’est l’occasion d’échanger quelques mots, de poster une actu, un bon plan en rapport ou non avec l’activité de l’agence.

Grâce à la veille qu’il mène, Éric remarque que « cette gestion de crise est plus facile pour des entreprises engagées comme nous dans une démarche RSE. À travers plusieurs témoignages, j’ai reconnu notre mode de fonctionnement. Nous partageons la même valeur, celle de s’inquiéter d’abord de la sécurité et du bien-être des collaborateurs. Cet état d’esprit permet d’être plus à l’écoute et de mieux gérer cette situation inédite. » Une cohésion et une proximité qui vont être précieuses dans les semaines à venir, pour relever les défis que représente cette sortie de crise.

Amandine : « Cette période n’est facile pour personne et toutes les structures sont impactées. Dans ces circonstances, la démarche RSE prend tout son sens et nous pouvons, grâce à notre positionnement d’agence responsable, accompagner les entreprises sur la RSE et la structuration de leur communication interne ».

A lire aussi

Illustration pour l'actualité Inoxia fête ses 25 ans ! La période pionnière de 1995 à 2005
15.04.2020
Inoxia fête ses 25 ans ! La période pionnière de 1995 à 2005

Début février, nous avions débuté la préparation d'une série d’articles relatant l’histoire de notre agence. En effet, Inoxia a 25 ans et nous voulions partager ce quart de siècle avec vous.

Illustration pour l'actualité La gestion de projet à l’heure du télétravail
26.03.2020
La gestion de projet à l’heure du télétravail

En communication, la gestion de projet repose sur une organisation sans faille. Relation avec le client, respect des plannings et des devis, suivi des prestataires, coordination avec les équipes internes... le confinement actuel n’a rien changé aux méthodes appliquées par toutes les cheffes de projet de l’agence.